Je me lance dans le CampNanowrimo

Après deux semaines sans écrire, c’est la reprise avec l’avancée de mon « roman 3 » à l’occasion du CampNanowrimo auquel je participe dans la cabine de Mélanie Daniel ! Objectif : 15000 mots avec mon fidèle compagnon Scrivener. Sans oublier le Coca avec des glaçons bien sûr.

Ah oui, ne cherchez pas à lire sur l’iPad, j’ai tout flouté, héhé !

Mon prochain roman avance…

Le dénommé roman 3 (le titre est encore mystérieux) avance bien et croyez-moi, l’histoire va être épique et intense ! j’adore mes personnages et mon intrigue (bon, il vaut mieux, hein, en tant qu’auteur). Ce sera un survival young-adult. Pas plus d’info pour le moment. Si, je peux juste vous dire qu’il sortira dans le courant de l’année.

En attendant, patientez en dévorant mon thriller d’anticipation Le Projet Manta-Core. En plus, c’est une duologie, donc cela vous fait deux romans à lire !

En savoir plus sur Stephen Carrière

Sur le très bon site lisez.com, vous pouvez retrouver une interview de Stephen Carrière, l’auteur qui vient de publier L’Enchanteur chez PKJ. En voici un simple extrait.

Votre livre possède une couche fantastique mais il est aussi très ancré dans le réel. Vous y parlez des attentats, des conflits communautaires. Pourquoi avoir choisi de parler de ce qui se passe réellement en France plutôt que de créer une intrigue reposant sur de l’imaginaire ?

Je fais comme tous les écrivains, je reconstruis les choses à posteriori. Mais la vérité c’est que ce qui est du domaine du choix dans les premiers actes d’écriture n’est pas planifié. Il y a des choses qui nous échappent, qui se mélangent. Ce qui est certain, c’est que je voulais faire du fantastique dans le réel. Le fantastique est utilisé dans beaucoup de genres, de la science-fiction à la dystopie, mais il peut aussi avoir une autre valeur et un autre rôle. J’adore le fantastique qui rappelle le réel, qui le met en lumière. Notre époque est magnifique mais d’une certaine façon elle manque de héros et d’héroïsme. J’avais envie de héros qui ne disposent d’aucun super-pouvoir mais qui aient envie de sauver le monde.

Retrouvez ici l’interview intégrale